Notre histoire

La fusion ARFOG-LAFAYETTE / HENRI ROLLET

 

Depuis plusieurs années déjà, les deux associations ARFOG-LAFAYETTE et HENRI ROLLET ont reconnu leur complémentarité et mesuré tout l’intérêt de se rapprocher. Un travail patient de préparation d’une fusion a été entrepris, aval l’aval des instances de l’association et de leurs personnel. Un mandat de gestion a été confié par la seconde à la première et le dossier de fusion est, depuis juillet 2017, à l’instruction du ministère de l’Intérieur. Assorti de l’avis des ministères « de tutelle », il sera ensuite transmis au conseil d’Etat et un décret consacrera la fusion, l’association de ce regroupement prenant – probablement d’ici l’été 2018, le nom d’ESPEREM.

 

2011-2012 : la fusion ARFOG – LAFAYETTE

Les deux associations ARFOG et La Fayette Accueil exerçaient des missions similaires et/ou complémentaires en faveur de publics proches, confrontés à des problématiques voisines. Leur regroupement au sein d’une même entité juridique, validé en 2012 par les conseils d’administration respectifs, et effectif depuis le 1er janvier 2013, se préparait depuis l’été 2011. Le rapprochement visait, pour l’essentiel :

  1. la création de synergies, le développement et  la diversification  de compétences fines pour une meilleure efficacité de la réponse, sur un territoire plus large, en termes de prévention, d’insertion ou de réinsertion sociale ;
  2. un essor important du pôle adultes et familles pour la prise en charge (sans exclusive) des femmes victimes de violences et de leurs enfants, le nouvel ensemble gagnant une visibilité et une reconnaissance à la mesure de son utilité sociale ;

    Création de l'association ARFOG

 

L’association d’Accueil et de Reclassement Féminin - Œuvre des Gares (A.R.F.O.G.) a été fondée à la fin du 19ème siècle dans une perspective de lutte contre la prostitution.

Reconnue d’utilité publique en 1912, elle a continué à venir en aide à des jeunes majeur(e)s ou mineur(e)s en difficulté, notamment à de jeunes mères isolées et leurs enfants, pour leur permettre d'accéder à un mode d'existence "autonome et stabilisé" (article 1er des statuts). Elle poursuivait un but de solidarité - l'insertion et l'éducation- à partir de plusieurs établissements et services (à la veille de la fusion) :

  1. Un centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), regroupant 4 services dont certains s’adressent en priorité aux femmes victimes de violences ;
  2. Une Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) ;
  3. une crèche ;
  4. Un centre de formation et de préparation à l’emploi ;
  5. Des résidences sociales, incluant une maison relais ;
  6. Un service d’intermédiation locative ;
  7. Un service d’accompagnement vers et dans le logement (AVDL).

     En savoir plus sur l'histoire de l'ARFOG



L’association La Fayette Accueil

L’association La Fayette Accueil a été créée en 1978 dans un contexte sociologique marqué par une forte mutation des configurations familiales et par une évolution du statut des familles monoparentales. L’association « menait une action à caractère social auprès de familles monoparentales ou de couples avec enfants, qui se trouvent momentanément dans une situation difficile, pour leur permettre de retrouver les moyens d'une vie sociale possible ». (Article 2 des statuts). Ses établissements intervenaient d’abord sur les conséquences de la précarité et de l’exclusion mais s’employaient à le faire, autant que possible, sur leurs causes. 


Le projet social de l’association se réalisait dans plusieurs établissements et services :

  1. Trois centres d’hébergement et de réinsertion sociale pour femmes seules et avec enfants ;
  2. Une crèche ;
  3. Un service R.S.A., chargé de l’accompagnement social de familles bénéficiaires du revenu de solidarité active ;
  4. Un service de Médiation Familiale ;
  5. Deux jardins d’insertion.

En savoir plus sur l'histoire de l'association La Fayette Accueil